Lycée Général Technologique
& Professionnel Brest
Lycée Jules LesvenLycée Jules Lesven
Actualités
      • Les mercredis 9 et 16 septembre derniers, les étudiants des classes préparatoires du lycée Jules Lesven ont eu la chance de visiter l’exposition consacrée à Giacometti au Fonds H&E Leclerc de Landerneau.

      • Les mercredis  9 et 16 septembre derniers, les étudiants des classes préparatoires du lycée Jules Lesven ont eu la chance de visiter l’exposition consacrée à Giacometti au Fonds  H&E Leclerc de Landerneau.

        Il s’agit d’une  exposition exceptionnelle, qui retrace le parcours d’un artiste majeur du XXème siècle.  Alberto Giacometti est un sculpteur et peintre suisse né en 1901 et mort en 1966. Il naît dans une famille qui l’encourage dans cette voie car son père est peintre.  L’exposition suit  l’évolution de l’artiste, d’abord influencé par le cubisme, le surréalisme, les arts de l’Antiquité comme l‘art égyptien, ainsi  que les arts premiers (en particulier l’art africain).

        Puis l’artiste expérimente de nouvelles voies, plus figuratives. Les œuvres qui  marquent  cette période de recherche étonnent par leur taille : certaines sculptures sont minuscules, les textures changent, les surfaces se font anguleuses, rugueuses…  On sait que l’artiste est tributaire de l’étroitesse de son tout petit  atelier de Montparnasse (23 mètres carrés), et qu’il cherche alors à mettre en valeur l’essentiel en simplifiant.

        A partir de 1935, les œuvres s’agrandissent, toujours dans cette même veine figurative, mais l’artiste refuse de polir les formes, y laissant volontairement des traces de son travail ( doigt, outils… ). Certaines œuvres comme « le nez » se distinguent cependant par une figuration qui s’éloigne du réel pour révéler un thème obsessionnel chez l’artiste : la mort. Giacometti, qui sollicite ses proches comme modèles reprend sans cesse le même travail,  et s’intéresse à la fragilité des corps, de la vie. C’est ainsi  que de nombreuses œuvres  (les séries picturales notamment) semblent sombres, inachevées.

        Dès 1959, on note que ces tendances s’accentuent : les corps s’étirent jusqu’au point de rupture, les dessins se superposent comme si l’artiste cherchait à représenter quelque chose qui résiste sans cesse.  On remarque que la nature (thème au programme en CPEG2 cette année) est très peu représentée, sauf pour illustrer le lien qui unit l’homme au cosmos et pour prolonger encore cette méditation sur la vie et la mort à laquelle nous invite l’artiste.

        Compte-rendu des étudiants en CPEG2

      • Publié le 09/10/2015
Lesven en photos
Jules Lesven  Résistant brestois
Jules Lesven Résistant brestois
Accueil
Accueil
Fronton
Fronton
L'esplanade
L'esplanade
Vue d'ensemble
Vue d'ensemble
Breizh Cafet' et vie scolaire
Breizh Cafet' et vie scolaire
Breizh Cafet'
Breizh Cafet'
Breizh Cafet' intérieur
Breizh Cafet' intérieur
Bâtiment V
Bâtiment V
Cour intérieure
Cour intérieure
Amphithéâtre
Amphithéâtre
Le CDI
Le CDI
Pratique !
Retrouvez-nous sur

Powered by diasite
Designed by diateam