Lycée Général Technologique
& Professionnel Brest
Lycée Jules LesvenLycée Jules Lesven
Actualités
      • Le Pôle France de Brest a le vent en poupe

      • Le Pôle France de Brest a le vent en poupe
      • Communiqué de presse - 29.03.2018

         

        Le Pôle France de Brest est l’une des quatre structures en France spécialisées en voile olympique. Sa mission : organiser l'entraînement, la préparation physique, ainsi que le suivi médical, la coordination et le suivi des études en convention avec des établissements scolaires et universitaires des athlètes. Ces dernières années, le travail réalisé a régulièrement porté ses fruits. Pour preuve, sur la dernière préparation olympique, pas moins de six titres mondiaux et deux médailles olympiques ont été décrochés. Fort de celle belle dynamique, le Pôle comptabilise aujourd’hui 61 coureurs (32 en Pôle France - dont 14 membres des équipes de France ou Avenirs Olympiques - puis 29 en Pôle Espoirs). Un effectif record dont peuvent largement se satisfaire Mathieu Deplanque, le Directeur du Pôle, et son équipe dont les regards sont évidemment d’ores et déjà tournés vers les J.O. de Tokyo 2020, ceux de Paris 2024 mais également ceux de Los Angeles 2028. 

        Offrir aux sportifs une permanence d’entraînement et des conditions de scolarisation qui leur assurent une poursuite normale de leurs études avec les meilleures chances d'obtenir leurs diplômes, tout en permettant l'organisation d'un entraînement adapté à une pratique sportive de haut niveau et la participation aux compétitions, tel est l’objectif fixé par le Pôle France et le Pôle France Espoir de Brest. Force est de constater que le pari est tenu, et avec brio puisqu’aujourd’hui, pas moins d’une soixantaine de coureurs (membres des équipes de France, Avenirs Olympiques et Jeunes Espoirs) font partie de la structure. « C’est assurément l’un des plus gros effectifs que nous n’ayons jamais connus », souligne Mathieu Deplanque, le Directeur du Pôle depuis septembre 2017. « Nous comptons plus de 30 athlètes en série olympique, ce qui est tout à fait remarquable. En termes de résultats, c’est très bien aussi puisque sur cette dernière P.O. (préparation olympique), le Pôle a obtenu deux médailles olympiques (Pierre Le Coq en RS :X puis Camille Lecointre en 470) et six titres mondiaux (Marie Riou en Nacra 17 (4), Pierre Le Coq en planche à voile, Camille Lecointre en 470 puis Titouan Le Bosq en planche à voile jeune) », rappelle le Cadre Technique qui peut à la fois se réjouir du travail réalisé mais aussi de l’état d’esprit dans lequel s’entraînent les coureurs. 

         

        Du travail et de la convivialité

        « Plusieurs facteurs expliquent cette belle dynamique dans lequel le Pôle se trouve actuellement. En premier lieu, nous avons ce groupe très fort de planchistes qui a logiquement attiré du monde depuis deux ans. Ensuite, nous avons la chance d’avoir, en marge d’un collectif de 6 entraineurs de qualité, la présence régulière de deux entraîneurs des équipes de France, Stéphane Jaouen (RS :X hommes) et Gildas Philippe (470 femmes). Enfin, il y a cet incroyable travail des bénévoles et du Président, François Jaouen, qui se démènent pour trouver des partenaires et qui participent à la belle convivialité qui règne au sein du Pôle », note Mathieu Deplanque, l’un des six entraîneurs du centre qui met un point d’honneur à proposer les aménagements d’études et de la vie professionnelles les plus adaptés à tous ses coureurs. « Les lycées La Pérouse-Kérichen et Jules-Lesven accueille la section sport-études avec un internat entièrement dédié aux sportifs de haut-niveau. Nous travaillons également en partenariat avec un grand nombre d’écoles », rappelle le Directeur du Pôle France aujourd’hui focalisé sur la prochaine grande échéance à venir, en l’occurrence le 49e Trophée SAR Princesa Sofia Iberostar dont le coup d’envoi est programmé le 30 mars prochain, à Palma de Majorque (Espagne). 

         

        Palma, épreuve à enjeux

        « Cette épreuve promet d’être l’une des plus importantes de l’année, en termes de nombre de concurrents et de niveau », précise Mathieu. De fait, près de 1200 régatiers représentant 64 nations sont attendus, parmi lesquels sept médaillés aux J.O. de Rio 2016 et huit champions du monde en titre. Les enjeux ? Ils diffèrent selon les classes, ainsi que l’explique Mathieu Deplanque. « Pour les Laser, la semaine de Palma sera sélective pour les Jeux Méditerranéens qui auront lieu du 22 juin au 1er juillet en Espagne et pour le Championnat du monde regroupé des séries olympiques qui se tiendra du 30 juillet au 12 août 2018 au Danemark. Les 470 joueront leur place pour le Mondial d’Aarhus également. Pour les planchistes, en revanche, il s’agira avant tout d’une régate de préparation en vue de la Medemblick Regatta (fin mai), plus importante pour eux ». Au total, 23 coureurs du Pôle feront le déplacement. A surveiller notamment : Loïc Queyroux, Etienne Le Pen et Gaston Morvan en Laser Standard, Louis Giard, Oël Pouliquen, Clément Bourgeois et Titouan Le Bosq en RS :X mais aussi les duos Jennifer Poret - Camille Hautefaye et Camille Lecointre – Aloïse Retornaz en 470. Affaire à suivre donc…

         

         

        Présentation Pôle Voile de Brest
      • Publié le 01/04/2018
Pratique !
Retrouvez-nous sur

Powered by diasite
Designed by diateam